(audio) Hadith du Mardi 05 juin 2018 Lorsque les 10 jours rentraient, le Prophète serrait son izar… (Par Oustaz Makhtar Sarr)

0
150

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

D’après ‘Aicha (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) faisait dans les dix derniers jours (1) des efforts (2) qu’il ne faisait pas dans les autres moments. (Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°1175)

(1) C’est à dire les dix derniers jours de Ramadan. (2) C’est à dire dans l’adoration.

عن عائشة رضي الله عنها قالت : كان رسولُ اللهِ صلَّى اللهُ عليهِ وسلَّمَ يجتهدُ في العشرِ الأواخرِ ما لا يجتهدُ في غيرِه (رواه مسلم في صحيحه رقم ١١٧٥)

D’après ‘Abder Rahman : Abou Bakra (qu’Allah l’agrée) priait durant les vingt premières nuit de Ramadan comme il le faisait durant le reste de l’année et lorsque l’on rentrait dans les dix dernières nuit alors il faisait des efforts. (Rapporté par Al Hakim dans Al Moustadrak n°1600 qui l’a authentifié et l’imam Dhahabi l’a approuvé. Il a également été authentifié par Cheikh Moqbil dans Al Jami’ Sahih vol 2 p 396)

عن عبدالرحمن أنّ أبا بكرة رضي الله عنه كان يصلِّي في العشرينَ مِن رمضانَ كصلاتِهِ في سائرِ السَّنةِ فإذا دخلَ العشرُ اجتَهَدَ (رواه الحاكم في المستدرك رقم ١٦٠٠ و صححه ووافقه الذهبي و صححه أيضاً الشيخ مقبل في الجامع الصحيح ج ٢ ص ٣٩٦)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

D’après ‘Aicha (qu’Allah l’agrée) : Lorsque rentraient les 10 jours (1), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) serrait son izar (2), il veillait la nuit (3) et réveillait sa famille (4). (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°2024 et Mouslim dans son Sahih n°1174)

(1) C’est à dire les 10 derniers jours de Ramadan. (2) C’est à dire qu’il s’écartait de ses épouses et n’avait pas de rapports sexuels avec elles. (3) C’est à dire dans l’adoration, la prière, la lecture du Coran…Il recherchait par cela la nuit du destin. (4) C’est à dire afin que eux aussi pratiquent ces adorations.

عن عائشة رضي الله عنها قالت : كان النّبي صلّى الله عليه و سلّم إذا دخلَ العشرُ شدَّ مئزرَهُ و أحيا ليلَهُ و أيقظَ أهلَهُ (رواه البخاري في صحيحه رقم ٢٠٢٤ و مسلم في صحيحه رقم ١١٧٤)

D’après Abou Yazid : ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père) aspergeait de l’eau sur sa famille la vingt-troisième nuit (*). (Rapporté par ‘Abdallah Ibn Ahmed dans Kitab Al ‘Ilal Wa Ma’rifa Ar Rijal n°2780 et authentifié par Cheikh Wasiyou Allah ‘Abbas dans sa correction de cet ouvrage vol 2 p 399)

(*) C’est à dire afin qu’ils se réveillent et adorent Allah dans cette nuit qui peut-être la nuit du destin.

عن أبي يزيد أن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما كان يرشّ الماء على أهله ليلة ثلاث وعشرين (رواه عبدالله بن أحمد في كتاب العلل ومعرفة الرجال رقم ٢٧٨٠ و صححه الشيخ وصي الله عباس في تحقيقه لهذا الكتاب ج ٢ ص ٣٩٩)