Remise Mémorandum du Collectif « Ànd sàmm Jikko yi » au Candidat Ousman Sonko dans son QG

0
304

Remise Mémorandum du Collectif « Ànd sàmm Jikko yi » au Candidat Ousman Sonko dans son QG


Collectif « #And_Sàmm_Jikko_yi »
Non à l’homosexualité et à la franc-maçonnerie.

Fait à Dakar le 17 février 2019

#MEMORANDUM

Le Collectif And Sàmm Jikko Yi, regroupant plus de 34 associations religieuses, de mouvements citoyens, de structures de jeunes ainsi que d’éminentes personnalités de la société civile dont le but est de défendre et de protéger les valeurs morales, culturelles et religieuses de notre pays, de combattre tout programme ou agenda susceptibles de porter atteinte à nos valeurs, entre autres, interpelle par le présent mémorandum les 5 candidats à l’élection présidentielle du 24 février 2019 afin qu’ils donnent leur position écrite sur les 6 questions suivantes dont certaines sont de vieilles revendications du Conseil Supérieur Islamique du Sénégal depuis 1971 :

1 – La suppression des 74 articles contradictoires au Coran et/ou à la sunna Prophétique sur le code de la famille déjà relevés par nos illustres guides (El hadji Abdou Aziz Sy Dabakh, El Hadji Seydou Nourou Tall, S Cheikh Ahmadou Mbacké Gayndé Fatma, Cheikhal Islam Baye Niass, Cheikh Mamadou Seydi, Cheikh Alioune Seck de Ngourane, Seydina Mandione Laye, Serigne Sidy Lamine Kounta, Imam Amadou Lamine Diéne et Qadi Chamsdine Diagne …) et l’ouverture de pourparlers entre les différentes couches de la société sénégalaise pour un code de la famille sénégalaise prenant en compte nos réalités socio-culturelles.

2 – L’Intégration et la priorisation dans notre programme éducatif de nos références historiques, religieuses et culturelles

3 – La mise en place d’un cadre législatif et réglementaire opérationnel pour sauvegarder le respect de l’éthique et des valeurs religieuses au niveau de l’espace audiovisuel sénégalais

4 – La mise en place d’un Conseil de Surveillance pour visionner les films, les spots publicitaires destinés aux différentes chaînes de télévisions et salles de cinéma, VCD ou DVD en vente auprès du public, avant toute diffusion pour la protection du public « jeune » et la préservation de leur innocence.

5 – La réparation d’une grande anomalie dans la composition du Bureau du Conseil National de Régulation de l’Audiovisuel (CNRA) créé par la loi n° 2006-04 du 04 février 2006, en intégrant un représentant des associations des valeurs religieuses et morales, choisi par ses pairs pour sa compétence et son intégrité morale

6 – la mise en place d’une chambre à l’Assemblée nationale composée des notables, chefs coutumiers, chefs religieux, juristes en droit islamique, membres de la société civile et des associations défendant les valeurs pour étudier tous projets et/ou propositions de loi pour amendements en vue de confirmer l’esprit de nos lois à nos valeurs, us et croyances dans un contexte globalisé ou émergent de nouveaux droits, droits des minorités, souvent antinomiques aux nôtres

Vous souhaitant une bonne réception, nous vous prions de croire, Messieurs, à nos sentiments distingués

Pour le Collectif, le Coordonnateur National

Ababacar Mboup.